Témoignages au sein du Festival Altérités

Du 12 au 17 mars dernier, avait lieu Altérités, festival de cinéma et d’ethnographie. Il s’agit d’une manifestation chapeautée par la Fabrique de patrimoines en Normandie en partenariat avec diverses institutions telles que la Bibliothèque Alexis de Tocqueville, le Cinéma Lux et le Festival International Jean Rouch.

Au cours de ces journées au programme et invités exceptionnels, le Festival présente des films tournés à hauteur d’homme qui questionnent sur les différentes sociétés. Les réalisateurs, auteurs et chercheurs ont la possibilité de prendre la parole et d’échanger avec le public.

Pour cette troisième édition, le Festival se concentrait sur les métiers à risque, l’incidence du danger dans le monde du travail. Cette thématique touche de nombreux métiers et le danger se présente sous diverses formes. Par des conférences ou des projections de films et documentaires, le monde de la prostitution, des mines et de la métallurgie, du sport et notamment le rugby ou le catch mais aussi le monde des sous-marins ont été présenté.

Dominique Massa, Joëlle Mazur et André Vromet.
Photo   © La Fabrique de patrimoines

C’est évidemment dans le cadre des métiers de la métallurgie que trois membres de l’Association ont participé : Joëlle Mazur, André Vromet et Dominique Massa. La conférence avait lieu le jeudi 14 mars à la Bibliothèque Alexis de Tocqueville à 14H.

Des images d’archives de la SMN ont été projetées afin d’être commentées par les anciens métallos. Ces derniers ont pris la parole et ont témoigné sur le risque quotidien et omniprésent dans ce monde principalement d’hommes, sur la sécurité au travail et la mise en danger face aux machines, aux produits dangereux et toxiques et bien évidemment au feu. Cette prise de risque était bien souvent inconsciente et pouvait entraîner de graves conséquences qui pouvaient s’avérer mortelles.

Image associée
Aucune description de photo disponible.
Publicités